Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Mise à jour le 14 mars 2005


Juan Ramon "JuanRa" Rodriguez Fernandez

Mercredi 16 janvier 2002 Juan Ramon Rodriguez Fernandez, appelé JuanRa par ces amiEs, a été arrêté dans un magasin à Amsterdam. Le jeudi matin un escadron antiterroriste de la police d’Amsterdam a perquisitionné le centre autonome Vrankrijk (squat légalisé) à la recherche de preuves contre JuanRa. L’arrestation et la perquisition ont eu lieu dans le cadre d’un mandat d’arrêt international, demandé par l’Espagne. Selon ce mandat, JuanRa aurait donné deux noms de personnes d’extrême droite à quelqu’un qui est suspecté par la justice espagnole de lien avec l’organisation indépendantiste basque Euskadi Ta Askatasuna (ETA).

Ceci est un reflex espagnol connu : toute opposition politique est mise en lien par la justice espagnole, et en particulier par le juge d’instruction Balthazar Garzon, avec l’ETA. Surtout depuis le 11 septembre, le pouvoir espagnol compte bien utiliser la " lutte mondiale anti-terroriste " pour réprimer durement toute opposition et dissidence politique. Le mouvement squat à Barcelone, les antifascistes, les personnes solidaires du mouvement basque, mais aussi le mouvement culturel comme celui autour de groupe Kop, dont JuanRa est le chanteur, sont criminalisés.

Le 6 février, la justice des Pays-Bas a reçu une demande d ’extradition pour JuanRa. Ce texte reprend quasiment mot pour mot le mandat d’arrêt international, à l’exception d’un changement important. L’inculpation est passée, sans que d’autres preuves soit données, de " collaboration " à " appartenance à l’organisation ETA et conspiration de meurtre ". Une curieuse amplification sans aucun fondement, mise à part que " si l’inculpation est assez grande, l’extradition est plus sûre ".

Cette inculpation est complètement fausse ! Il n’y a quasiment aucun élément contre JuanRa. Tout ce dont la justice espagnole dispose est une déclaration de Garcia Jodra par rapport à des informations au sujet du président du groupe néo-nazi CEDADE . Garcia Jodra, actuellement emprisonné en Espagne, a fait cette déclaration (qu’il a depuis retirée) pendant les fameux 5 premiers jours de son arrestation. Une période pendant laquelle le prisonnier est ’incommunicado’ et où la torture est régulière ( voir les dizaines de dossiers d’Amnesty International ou d’autres assos espagnoles et basques). Selon son avocat, Garcia Jorda en a lui aussi été victime.

De plus il reste un mystère : pourquoi JuanRa aurait du donner le contact du président du CEDADE ? Cet homme est en effet connu pour être le leader de ce groupe néo-nazi, tient une librairie où l’on trouve ’mein Kampf’ et son adresse se trouve sur un paquet de sites antifascistes, si on est pas capable de juste ouvrir un annuaire téléphonique !

Pour l’Espagne tout ceci n’est pas nouveau. Un grand nombre de radios, journaux et organisations ont été interdites sans procès (dont récemment l’organisation de soutien aux prisonniers basques ’Askatasuna’ et l’organisation de le jeunesse basque ’Segi’ par le même fameux juge Balthazar Garzon). Ce qui est d’autant plus alarmant c’est la collaboration pure et simple d’autres états européens comme les Pays-Bas.

Un comité de soutien s’est organisé aux Pays-Bas pour dénoncer cette collaboration. Il y a aussi eu des manifestations de soutien pour JuanRa à Berlin et à Barcelone et devant la prison ou il est incarcéré aux Pays-Bas.

Il est extradé vers l’Espagne le 23 octobre 2003


c/o Prisión Provincial de Vallodolid, Carretera Madrid-Gijón, 47014 Villanubla (Vallodolid)




Liens Internet
Liens

- Free JuanRa


Précédent Haut de page Suivant