Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 4 novembre 2005


Huitième nuit de violences consécutive en banlieue parisienne (Reuters)

vendredi 4 novembre 2005, 13h13

AULNAY-SOUS-BOIS (Seine-Saint-Denis) (Reuters) - Des violences ont à nouveau éclaté dans la nuit de jeudi à vendredi en région parisienne où plusieurs centaines de voitures ont été incendiées mais les autorités insistent sur la baisse des affrontements directs entre jeunes et forces de l’ordre.

Sur le terrain, au milieu de carcasses de véhicules calcinés et de rues jonchées de débris, les habitants laissaient éclater leur colère vendredi, après huit nuits consécutives d’incidents.

"J’en ai assez. S’ils veulent punir Sarkozy, il y a d’autres moyens", a expliqué à Reuters une habitante d’Aulnay-sous-bois, où un entrepôt de 15.000 m² a été ravagé par les flammes.

Au total, 1.300 policiers, gendarmes et CRS ont été déployés dans la nuit dans le département de Seine-Saint-Denis une semaine après la mort par électrocution de deux adolescents qui se croyaient poursuivis par la police à Clichy-sous-Bois.

Leur mort et la réaction initiale des autorités ont été l’étincelle qui a mis le feu aux poudres dans les quartiers défavorisés de la périphérie de Paris.

En Seine-Saint-Denis, 187 véhicules ont été incendiés et 150 feux de containers et poubelles ont été recensés, selon un bilan fourni par la préfecture de Bobigny.

Deux personnes ont été blessées dans la nuit, dont une personne handicapée brûlée lors de l’attaque d’un bus de la RATP à Sevran.

Les pompiers sont intervenus sur cinq incendies d’entrepôts, qui ont provoqué d’importants dégâts.

"Contrairement aux nuits précédentes, les phénomènes d’affrontement direct avec les forces de l’ordre sont demeurés peu nombreux et il n’a pas été enregistré de tir à balle réelle", a précisé le préfet, Jean-François Cordet.

"Si la présence de bandes importantes a été beaucoup moins relevée, les exactions commises ont été le fait de très nombreux petits groupes d’une grande mobilité", a-t-il ajouté.

Au total, 27 personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans le département.

Le ministère de la Justice a fait savoir que 42 personnes dont 17 mineurs avaient été déférées à la justice entre le 28 octobre et le 1er novembre. Des peines de prison ferme ont été prononcées, notamment à Bobigny et à Meaux.

"VOLONTÉ DE CASSER"

Ces premiers procès ne permettent pas de dire si les auteurs des actes de violence ont agi de manière spontanée ou s’ils font partie de groupes organisés, comme le disent certains syndicats de police, a-t-on expliqué au cabinet de Pascal Clément.

En déplacement à Nice, Nicolas Sarkozy a confirmé que la police avait procédé à de nombreuses interpellations dans toute la banlieue parisienne et a insisté sur l’absence "d’affrontements réels" entre jeunes et forces de l’ordre.

"Un certain nombre (de personnes) n’étaient là qu’avec la volonté de casser. Il faut que cette habitude d’aller brûler la voiture du voisin cesse et elle cessera quand les auteurs que nous avons interpellés comprendront que c’est une chose grave et qu’ils auront des comptes à rendre", a déclaré le ministre de l’Intérieur.

La préfecture dans un bilan précédent a fait état de tirs de pistolet à grenaille sur des cars de CRS à Neuilly-sur-Marne et d’une tentative d’incendie dans une salle de classe de Stains.

A Trappes, dans les Yvelines, 23 bus d’une filiale de la RATP ont été incendiés dans un dépôt. Nicolas Sarkozy a laissé entendre qu’il ne s’agirait peut-être pas d’une attaque délibérée. "C’est un bus qui a pris feu" avant de se propager au reste des véhicules du dépôt", a-t-il expliqué à Nice.

La circulation du RER B était très perturbé en banlieue Nord après l’agression d’un conducteur mercredi soir. Les conducteurs estiment qu’ils courent un danger et ont décidé d’exercer leur "droit de retrait" et de ne pas prendre leur service.

Les violences urbaines se sont propagées à plusieurs quartiers sensibles en province.

Treize voitures ont été incendiées et trois bus ont été "caillassés" en Haute-Normandie, des chiffres qui doivent être replacés dans le contexte local. Entre janvier et août 2005, près de 700 feux de voitures ont été recensés dans la région, 624 voitures en Seine-Maritime et 76 dans l’Eure.


Précédent Haut de page Suivant