Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 28 septembre 2004

- Rote Armee Fraktion


Douze ans de prison pour une ex-terroriste allemande proche de la RAF (AFP)

STUTTGART (Allemagne) (AFP) - L’ancienne terroriste allemande d’extrême gauche Andréa Klump, proche de la Fraction Armée Rouge (RAF), a été condamnée mardi en Allemagne à un total de 12 ans de prison pour un attentat en Hongrie en 1991 et une tentative manquée trois ans auparavant en Espagne.

Klump, 47 ans, a été reconnue coupable de tentatives de meurtres dans 32 cas et de préparation d’un attentat à l’explosif contre un autocar transportant une trentaine de juifs russes et leurs deux accompagnateurs à Budapest en 1991, qui avait fait six blessés.

L’Allemande était jugée depuis avril pour cet attentat par un tribunal de Stuttgart (sud-ouest) qui lui a infligé sept ans d’emprisonnement, soit un an de moins que la peine requise par le Parquet fédéral. Klump n’a manifesté aucune réaction à l’énoncé du jugement.

Cette peine a été confondue avec une autre condamnation prononcée à son encontre en 2001 par la même juridiction. L’ancienne terroriste avait alors écopé de neuf ans de prison ferme pour tentative de meurtre, prise d’otages et chantage pour un attentat manqué en 1988 à Rota, près de Cadix (sud de l’Espagne), contre une discothèque fréquentée par des soldats américains.

Mais, conformément aux réquisitions du Parquet fédéral, les juges de Stuttgart ont décidé de confondre les deux peines en une seule de 12 ans.

Motivé par la haine des juifs, cet "attentat perfide et au mépris des personnes" avait pour but de provoquer un bain de sang parmi des hommes, des femmes et des enfants peu avant Noël en 1991 à Budapest, a déclaré la président du tribunal, Udo Heissler.

Cette attaque avait été perpétrée pour le compte d’une organisation palestinienne, le "Mouvement pour la libération de Jérusalem", qui l’a revendiquée. Un commando avait fait exploser à Budapest 25 kilos d’explosifs visant l’autocar. A la suite d’une erreur de programmation, la déflagration avait touché une voiture de police précédant l’autocar. Deux policiers hongrois avaient été grièvement blessés et quatre voyageurs légèrement blessés.

Andréa Klump avait été arrêtée le 15 septembre 1999 à Vienne. Son compagnon, Horst Meyer, membre présumé de la RAF, était décédé à la suite d’un échange de tirs avec la police lors de l’interpellation.

L’Allemande l’avait rencontré en 1987 au Liban lors d’une formation militaire dans un camp du Front de libération de la Palestine (FLP).

Au cours du procès, elle a affirmé avoir été tellement choquée psychiquement après l’attentat manqué en 1988 en Espagne qu’elle ne voulait "plus jamais avoir affaire à des attentats à l’explosif".

En début de procès, elle avait affirmé n’avoir "rien à voir" avec l’attentat de Budapest, avant de reconnaître par la suite en avoir été informée.

L’ancienne militante pro-palestinienne a aussi admis avoir soutenu au plan logistique Meyer, notamment en louant des logements. "Aujourd’hui, j’ai honte de mon comportement", a-t-elle dit durant le procès. Mais l’ex-terroriste a toujours affirmé avoir refusé de participer à l’attentat et avoir quitté la capitale hongroise quelques jours auparavant.

Aux yeux du président du tribunal, Andréa Klump doit accepter le reproche de "s’être impliquée dans une tentative de meurtre". Car selon le magistrat, elle avait une "relation particulièrement dépendante" de Meyer et a coopéré avec lui de peur de le perdre.

Pour sa part, l’avocat de la défense, Elard Biskamp, qui avait plaidé pour une sanction inférieure à 12 ans, n’a pas indiqué si sa cliente déposerait un pourvoi en cassation devant la Cour fédérale de justice (BGH).

Extradée en décembre 1999 en Allemagne, où l’enquête fut confiée à la police de Stuttgart, Andréa Klump purge déjà la peine qui lui a été infligée en 2001 pour l’attentat manqué en Espagne. Si elle se conduit bien en prison, elle pourrait bénéficier d’une libération conditionnelle dans trois ans.


Précédent Haut de page Suivant