Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 26 octobre 2005

- Kurde


Kurdistan Est. Communiqué du PDK Iran.

CONDAMNATION D’UN DIRECTEUT DE PUBLICATION D’UN JOURNAL HEBDOMADAIRE KURDE PAR UN TRIBUNAL EN IRAN

Le 17 octobre 2005, le tribunal de Sanandaj (chef-lieu du Kurdistan iranien) a condamné M. Mohammad Sadigh KABOUDVAND, directeur de publication de l’hebdomadaire « Payam-e mardom-e Kurdistan » (Message de la population du Kurdistan), à une année et six mois de prison ferme et cinq années d’interdiction de toute activité journalistique pour « propagation d’idées à caractère ethnico - racial et publication de fausses nouvelles ».

Les autres chefs d’accusation portés par le procureur général, lors de ce procès, contre M. Kaboudvand :

1 - encouragement de filles kurdes à rejoindre les forces de la résistance kurde ;

2 - dénonciation du mariage traditionnel, en le qualifiant d’exploitation de la femme ;

3 - accusant l’Etat de la république islamique d’Iran d’être impliqué dans l’assassinat des dirigeants kurdes (dirigeants du Parti Démocratique du Kurdistan d’Iran) ainsi que dans celui des meurtres en série des dissidents et des intellectuels iraniens ;

4 - accusant la république islamique d’être impliqué dans l’assassinat de M. Farough Farsad. De même, d’avoir organisé une cérémonie à la mémoire de ce dernier ;

5 - accusant la république islamique de discrimination ethnico - raciale. De même, qualifiant la Constitution iranienne de raciste et les dirigeants iraniens d’anti - kurde et contre les minorités en les considérant comme des étrangers en fomentant la discorde et l’animosité entre ces dernières ;

6 - accusant la république islamique d’avoir gardé la population kurde dans l’exclusion et la pauvreté économique ;

7 - accusant le régime de la république islamique du génocide culturel et économique de la population kurde ainsi que de la propagation délibérée de la toxicomanie au Kurdistan, notamment parmi la jeunesse kurde,

8 - accusant le régime iranien d’avoir délibérément contaminer le barrage de Sanandaj (fournissant l’eau potable de la ville de Sanandaj avec une population estimée à plus de 700,000 personnes), comparant cet acte avec la bombe atomique larguée contre la ville de Hiroshima ou les bombes chimiques larguées par le régime de Saddam Hussein contre la ville kurde d’Halabja. De même, d’avoir inviter les instances internationales, notamment l’ONU à envoyer des experts pour vérification.

9 - accusant le régime iranien de pratiquer la torture et son utilisation systématique dans les locaux de l’appareil de justice, de sécurité et de forces de l’ordre ;

10 - le choix de titres incitatifs tels : « Les peshmerga sont le symbole de la fierté et de l’honneur du peuple », « interdire l’entrée de l’armée au Kurdistan », « expulsion des travailleurs dans les régions kurdes », « pour le gouvernement kurde unifié », « le gouvernement fédéral du Kurdistan », « les Kurdes n’acceptent pas d’être les citoyens de deuxième degré » et « pourquoi les Kurdes d’Iran ne devraient pas servir de modèle ? ».

Il est à préciser que M. Kaboudvand a été jugé en l’absence de son avocat, puisque celui-ci n’est autre que M. Abdolfattah Soltani, arrêté depuis juillet 2005 sur l’ordre de Saïd Mortazavi, procureur général de Téhéran. Par ailleurs, en juin 2004, suite à la plainte déposée par l’office de renseignements secrets(Ettelaat) de la province du Kurdistan, M. Kaboudvand avait déjà fait l’objet d’un harcèlement de la par de la justice locale. Il avait en effet été arrêté et entendu par le tribunal de Sanandaj pour « propagation d’idées à caractère ethnique et publication de fausses nouvelles ». A la suite de cette arrestation, le journal avait été fermé et son numéro 13, qui était sous impression, avait été confisqué par les services de renseignement secret L’hebdomadaire : Payam-e mardom-e Kurdistan, un journal indépendant et non gouvernemental publié en langues kurde et persane, était distribué dans les régions kurdes ( dans les quatre provinces : Azerbaïdjan occidental, Kurdistan, Kermanshah, Ilam ».

Il est à noter que M. Kaboudvand est le responsable de l’organisation de défense des droits de l’homme au Kurdistan d’Iran, fondée le 9 avril 2005. C’est donc à double titres que la république islamique d’Iran sanctionne l’intéressé à savoir, non seulement en tant que journaliste couvrant les différents événements affectant la population kurde en Iran, mais surtout, en tan que défenseur des droits de l’homme, dénonçant les atteintes quotidiennes aux droits et à la dignité de la personne humaine portées par le régime iranien.

Malheureusement, M. Kaboudvand fait partie d’une longue liste de journalistes, de défenseurs des droits de l’homme, d’intellectuels et de militants politiques arrêtés au Kurdistan d‘Iran, en particulier depuis les événements tragiques des mois de juillet et août 2005, où les manifestations pacifiques de protestation de la population kurde étaient réprimées dans le sang et où 17 personnes parmi les manifestants avaient été tuées par les forces de l’ordre et des centaines d’autres blessées et plus de 1000 arrêtées. Aussi nous appelons tous les démocrates et toutes les organisations de défense de droits de l’homme à réagir et condamner fermement les agissements inhumains et liberticides de la république islamique d’Iran. Le silence tue.

Parti Démocratique du Kurdistan d’Iran

Bureau des Relations Internationales


Précédent Haut de page Suivant