Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 5 mai 2004

- Lutte Révolutionnaire (LA)


A 100 jours de JO, trois explosions créent le malaise à Athènes (Info Grèce)

5 mai 2004

Trois bombes ont explosé ce matin dans un commissariat de Kalithea, une banlieue d’Athènes. Du pain béni pour la presse internationale qui a pu faire ses gros titres au jour symbolique J-100 de l’ouverture des Jeux Olympiques d’Athènes. Les Grecs auraient préféré que se soit un jour festif, une annonce de l’avancée des préparatifs et ils comptaient bien afficher leur assurance face aux menaces terroristes qui malgré qu’hypothétiques pèsent sur l’organisation. Les bombes étaient-elles destinées à surprendre où à tuer ? Les réponses officielles, autorisées ou non, ont été contradictoires à l’annonce de l’information.

Ces bombes ont explosé successivement. La première à 4h55, quatre minutes avant la seconde. La troisième est intervenue 30 minutes plus tard. Des mesures d’évacuation et de sécurité renforcée avaient pourtant été prévues après un coup de téléphone prévenant un grand quotidien grec ainsi que la police. Mais l’arrière bâtiment n’a peut-être pas été assez protégé. Il n’y a pas de victimes mais de lourds dégâts matériels.

Cet attentat n’a pas été revendiqué mais on suppose qu’il s’agit du groupuscule d’extrême gauche « lutte révolutionnaire » qui avait posé trois bombes, en septembre dernier, selon le même mode opérationnel et qui est radicalement opposé au dispositif de sécurité mis en place pour l’été. Les mesures de sécurité dans le centre ville sont, en effet, de plus en plus visibles. Quelques 283 caméras ont été mises en places et de nombreux policiers armés circulent en permanence pour surveiller la ville et ses alentours.

Bien que cet attentat fait partie de l’ordinaire de la police grecque aux prises avec les nombreux groupuscules anarchisants ou d’extrême gauche d’Athènes, cet l’incident intervient à une date symbolique et alors que le ministre de l’ordre public se trouve à Washington pour parler du dispositif de sécurité qui sera mis en place pendant les Jeux. Même si les actions de ces groupuscules n’inquiètent pas plus les Grecs que les villas Corses qui sautent régulièrement n’inquiètent les français, le fait de leurs sympathies aux deux organisations terroristes meurtrières que furent la 17 Novembre et l’ELA - aujourd’hui officiellement démantelées - ne passe pas inaperçu. A 100 jours exactement de la date d’ouverture des Jeux Olympiques d’Athènes ces trois bombes inquiètent fortement l’opinion publique nationale et surtout celle internationale qui ne dispose pas forcement les moyens pour faire la part entre les agitateurs locaux et le terrorisme international. Et la fête du J-100 a bel et bien été gâchée, comme quoi terrorisme international ou agitateurs locaux n’hésitent devant rien pour faire parler d’eux. Un tribut de plus à verser à la surmédiatisation des Jeux d’Athènes dans un climat international déjà marqué par l’insécurité et qui fait que les radars médiatiques scrutent en permanence le moindre incident.


Précédent Haut de page Suivant