Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 10 juillet 2005

- Kurde


Un attentat fait 20 blessés dans la station balnéaire turque de Cesme (AFP)

dimanche 10 juillet 2005, 21h27

ANKARA (AFP) - Vingt personnes ont été blessées, dont une grièvement, dans l’explosion d’une bombe de faible puissance dimanche dans la station balnéaire populaire de Cesme (ouest), sur la côte égéenne de la Turquie, en pleine saison touristique. L’attentat a été revendiqué par un groupe kurde armé, les Faucons de la liberté du Kurdistan, proche du parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes de Turquie) qui a menacé d’autre attaques similaires contre des cibles touristiques.

"Nos attaques vont se poursuivre", a précisé une personne qui a appelé l’agence de presse pro-kurde Mésopotamie, basée en Allemagne. Deux touristes étrangers figurent parmi les blessés, a déclaré Yusuf Ziya Goksu, le gouverneur d’Izmir, dont dépend administrativement Cesme.

Selon l’agence semi-officielle Anatolie, il s’agit d’un Britannique, John Willoghby, 63 ans, et d’un Russe, Alexandre Danilik, 44 ans, qui ont subi des blessures légères et ont été soignés à l’hôpital. "L’explosion a été provoquée par une bombe", a annoncé le gouverneur.

Un témoin, blessé dans l’attentat, a expliqué à la police avoir vu deux hommes d’une vingtaine d’années déposer un paquet dans une poubelle une demi-heure avant l’explosion, selon Anatolie.

L’explosion s’est produite vers 14h30 locales (11h30 GMT) sur la place centrale, dans une poubelle située à proximité de la succursale d’une banque, selon les médias.

Selon la chaîne de télévision publique TRT, qui cite la police, l’engin, probablement artisanal et de faible puissance, était placé dans une canette de boisson.

L’explosion a fait 20 blessés, a annoncé Levent Kidak, le chef du département de santé d’Izmir, troisième ville de Turquie sur la mer Egée. Une femme, grièvement atteinte, a été hospitalisée à Izmir, à une centaine de km de Cesme, a-t-il dit.

Des artificiers de la police sont immédiatement arrivés sur les lieux et ont établi un périmètre de sécurité. Une enquête a été ouverte par les autorités.

Cesme, située sur la pointe d’une presqu’île juste en face de l’île grecque de Chios, abrite des dizaines de complexes touristiques accueillant chaque saison de très nombreux touristes turcs et étrangers.

Dans le passé, les rebelles kurdes avaient pris pour cible des stations balnéaires pour frapper le secteur touristique, première source de revenus de la Turquie.

Le dernier attentat en date de ce genre, contre une station balnéaire de la côte égéenne turque, celle de Kusadasi, fréquentée surtout par les touristes britanniques, remonte au 30 avril. Un policier avait été tué et quatre autres blessés.

Il avait été aussi revendiqué par les Faucons de la liberté du Kurdistan.

Le groupe qui était inconnu jusqu’à l’an dernier avait aussi appelé les touristes à ne pas voyager en Turquie.

Les recettes générées par les touristes en Turquie ont atteint en 2004 15,9 milliards de dollars (13,2 milliards d’euros), avec l’entrée de près de 17,5 millions de vacanciers étrangers, un record.

Le PKK s’en était aussi pris dans les années 1990 à des cibles touristiques dans l’ouest de la Turquie.

Le PKK a mené une lutte armée de 1984 à 1999 pour un Etat kurde indépendant dans le sud-est anatolien, peuplé majoritairement de Kurdes, qui a fait 37.000 morts.

Les accrochages ont repris à un niveau moindre après que le PKK eut mis fin, en juin 2004, à un cessez-le-feu décrété unilatéralement en 1999. Ils ont gagné en intensité depuis le début du printemps.


Précédent Haut de page Suivant