Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 21 mars 2005

- Luttes & Prison


Les prisonniers de Tsiafahy (Madagascar) ont eu recours à des explosifs pour tenter de s’évader

Une tentative d’évasion à la prison de Tsiafahy, samedi, s’est terminée par la mort de trois prisonniers et un blessé grave.

Trois prisonniers tués. C’est le bilan d’une tentative d’évasion à la maison de force de Tsiafahy. Samedi, tout est tranquille à la prison. Les gardiens, ne soupçonnant rien, vaquent à leurs occupations habituelles. Vers 17 heures, aussitôt après la fermeture des cellules, deux déflagrations sont entendues dans le quartier des condamnés. Le mur séparant les deux quartiers est enfoncé. Les prisonniers qui voulaient faire la belle avaient sans doute décidé de profiter de la tombée de la nuit. Alertées par l’explosion, les forces de l’ordre ont vite pris des dispositions pour empêcher la fuite des prisonniers dont certains constituent une grave menace pour la société. Les fuyards avaient pu démolir les deux premiers miradors mais au moment de faire exploser le troisième les forces de l’ordre sont intervenues et ont ouvert le feu. Trois détenus, dont un condamné à perpétuité, sont tombés sous les balles.

Contrôle strict. Selon le des sources proches des milieux pénitentaires, les explosifs ont été fabriqués à l’intérieur de la prison. Pourtant, le contrôle est très strict à Tsiafahy. Toutes les communications sont surveillées et les fouilles sont systématiques. Tout matériel tranchant ou susceptible de servir d’arme est interdit, de même les tiges d’allumettes et briquets y sont prohibés. Contrairement à ce qui se passe dans d’autres prisons où il y a un contrôle les cellules, à Tsiafahy, les gardiens et les prisonniers ont très peu de contact. Par conséquent, les gardes-chiourmes ignorent ce qui se trame dans les cellules. C’est ainsi qu’en septembre 1998, des dizaines de détenus ont pu prendre la fuite dont Radadatoa et bien d’autres criminels dangereux. La maison de force de Tsiafahy accueille exclusivement les criminels alors que les gardiens ne sont pas dotés de matériels performants. Seuls les messages radio permettent la communication avec l’administration centrale. Le téléphone est inexistant. L’obscurité est aussi un problème qui préoccupe les responsables de cette maison de détention. L’intérieur de la prison n’est pas éclairé. Seule la cour l’est. Mais les coupures d’électricité sont fréquentes. Il y a bien un groupe électrogène pour alimenter l’établissement mais les délestages ne sont pas à exclure en raison du manque de carburant. Ce qui empêche les agents d’assurer une surveillance adéquate. Hier, la ministre de la Justice, Lala Ratsiharovala et ses collaborateurs se sont rendus à la prison de Tsiafahy pour effectuer un constat. La gendarmerie a ouvert une enquête. Les autorités espèrent pouvoir très vite faire la lumière sur les circonstances de cette tentative d’évasion qui a coûté la vie à trois détenus.


Précédent Haut de page Suivant