Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 13 février 2007

- Basque


Tout ça pour ça : Le recours des avoctats d’Iñaki de Juana accepté en appel (communiqué Askatasuna)

Les juges de l’Audience Nationale l’ont cependant condamné à 3 ans de prison pour menaces "non terroristes"

L’Audience Nationale de Madrid a enfin rendu sa décision dans le procès en appel du prisonnier politique basque Iñaki de Juana. Iñaki était jugé pour menaces terroristes pour avoir écrit deux articles publiés en 2004 dans le quotidien basque Gara et avait été condamné en première instance à 12 ans et demi de prison. Il était alors sur le point de sortir après avoir purgé la totalité de sa peine, soit presque vingt de prison. C’est cette injustice qui est à l’origine de la terrible lutte qu’Iñaki est en train de mener. Les juges madrilènes ont donc décidé de revenir sur cette décision, mais ont quand même condamné Iñaki à 3 ans pour "menaces non terroristes" et "apologie".

Iñaki ne devrait donc pas être libéré puisqu’il lui resterait un peu plus d’un an à purger pour finir cette nouvelle peine. Il en est au 99ème jour de sa seconde grève de la faim et il a décidé de continuer sa lutte, qu’il mène depuis le début "pour sortir libre ou mort". La "justice" espagnole, après avoir réclamé une peine de 96 ans, après en avoir infligé une de près de 13 ans, se lave ainsi les mains du problème qu’elle a elle-même créé, en le laissant entre celles de l’administration pénitentiaire, autrement dit du gouvernement du PSOE.

Nous dénonçons avec force l’ensemble de cette procédure, qui n’aurait jamais du commencer, et qui n’a pas été autre chose qu’une mascarade morbide. Nous savons aujourd’hui que quoi qu’il arrive Iñaki ne récupèrera jamais des séquelles de sa lutte, et nous disons aux autorités espagnoles que répondre ainsi au problème ne suffira en aucun cas à apaiser la colère et l’écoeurement que ressent une large partie de la société basque. Ils doivent libérer Iñaki immédiatement, comme ils doivent libérer tous les prisonniers malades et ayant fini leur peine immédiatement, et ils doivent respecter tous les droits d’Euskal Herria et de ses citoyens.

NOUVELLES CONDAMNATIONS À PARIS

Le procès des sept prisonniers basques Lorentxa Beyrie (Kanbo), J-Ramon Karasatorre (Etxarri), Nerea Garaizar (Trapagaran), Aintzane Orkolaga (Hendaia-Donostia), J Ramon Lete (Azkoiti), Iñaki Lizundia (Ortuella) et Gabriel Saez (Bilbo) et du garaztar Patxi Etxart qui comparaissait libre a pris fin hier lundi 12 février avec l’énoncé du verdict de la Cour d’Assises spéciale de Paris.

Pour Iñaki Lizundia : 16 ans avec 2/3 de sûreté + IDT Pour J-Ramon Karasatorre : 13 ans avec 2/3 de sûreté + IDT, Pour J-J Ramon Lete : 13 ans avec 2/3 de sûreté + IDT Pour Gabriel Saez : 10 ans avec 2/3 de sûreté + IDT Pour Lorentxa Beyrie : 10 ans avec 2/3 de sûreté Pour Nerea Garaizar : 7 ans + IDT Pour Aintzane Orkolaga : 4 ans + IDT Pour Patxi Etxart : 3 ans avec sursis.

Voici la déclaration lue devant la Cour au nom de tous les prisonniers présents par Lorentxa Beyrie, le deuxième jour du procès :

"Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, le droit des peuples à se défendre face aux agressions, le droit des langues minoritaires, le droit de se défendre dans la langue de son choix, etc, etc, etc... Le peuple basque, les Basques, font partie des nombreuses exceptions qui n’ont pas ces droits. Pas le droit de décider de notre avenir, pas le droit de se défendre, pas de droit pour notre langue, pas le droit de s’exprimer dans notre langue, etc, etc, etc... Nous sommes parmi les peuples qui ne sont ni reconnus, ni respectés. Alors nous faisons partie des peuples qui existent par la lutte. C’est la seule existence qui nous reste. Ce combat, c’est notre existence jusqu’au jour où nos droits seront respectés. Si vous jugez notre combat, vous jugez notre existence. Si vous condamnez notre combat, c’est notre existence que vous condamnez.

Vive le Pays Basque libre ! Gora Euskal Herria askatua !"


Précédent Haut de page Suivant