Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 8 décembre 2004

- Basque


Conférence de presse d’Askatasuna

Askatasuna 14 Bourgneuf Karrika 64100 Baiona/ 14 Rue Bourgneuf 64100 Bayonne Tel / Fax : 00 33 5 59 59 01 84 askatasuna.eh@free.fr

Conférence de presse :Utz Euskal Herria bakean errepresioa ez da bidea Alde hemendik

A propos des arrestations : Nous allons dans un premier temps vous rappeler le déroulement de la journée d’hier. Hier à 6h du matin J.F Lefort “Lof” et sa compagne Maialen Carrere ont été interpelés au domicile de cette dernière. Après 4h de perquisition dans l’appartement, ils ont emmené J.F Lefort à l’ancien local d’Askatasuna où, ils ont également perquisitionné pendant plus de 4h. Puis ils ont terminé au bureau d’Askatasuna, où ils sont restés aussi plus de 4h . Au total 13h 30 de perquisition. Les familles nous ont fait part de leur inquiétude sur l’état moral et physique de leur parent, aucune information ne leur étant communiquée. Ils sont rentrés en toute impunité dans nos locaux. En effet, aujourd’hui, les lois Perben 2 donnent un statut légal à l’impunité : ils peuvent rentrer dans n’importe quel local ou appartement sans témoin, et perquisitionner. Rappelons l’incident qu s’est récemment passé à Orly. Un paquet d’explosifs a été disimulé dans le sac d’un voyageur, afin de simuler un exercice de recherche, et le paquet a disparu. Qui avait donné l’autorisation aux policiers de cacher ces explosifs dans ce sac ? Cet incident démontre qu’aujourd’hui le pouvoir policier est de plus en plus grand. Dans le cadre de la perquisition qui s’est déroulée, hier dans les locaux d’Askatasuna, nous n’avons aucune certitude, ni sur ce qui a été emmené, ni sur ce qui aurait été amené : caméra, micro... Notre local se trouve peut-être sous surveillance audio et vidéo, qui peut nous le dire ? Pourquoi a-t-on arrêté J.F Lefort le jour du sommet franco-espagnol ? Ce n’est sûrement pas une coïncidence, mais plutôt une marque de la bonne volonté de l’Etat français envers son homologue espagnol. Les méthodes appliquées lors de l’opération d’hier ressemble à s’y méprendre aux méthodes utilisées par la police espagnole : l’entrée dans des locaux, y prendre ce qu’ils veulent, criminaliser les militants politiques et le mouvement auquel ils appartiennent. Cette arrestation ne nous empêchera de continuer notre travail : des rafles, des arrestations, des incarcérations n’ont jamais eu raison de notre détermination, nous avons toujours été là pour dénoncer toutes formes de répression, toutes les atteintes aux libertés fondamentales, dûes aux citoyens et au peuple basque. Nous continuerons sans faiblir, aujourd’hui plus que jamais, nous affirmons que nous serons là demain, quellese soient les personnes arrêtées. Nous continuerons jusqu’à obtenir une résolution politique au conflit que vit Euskal Herria.

On affirme une fois de plus que l’on vit des journées noires.
- la liste des victimes de la dispersion s’allonge. Ce sont des meurtres programmés. Les gouvernements maintiennent sciemment une politique ciminelle : 16 morts. Ce week-end, 1 mère de famille est morte sur les routes de la dispersion : Karmele Solaguren, dont les obsèques se sont déroulées à 12h aujourd’hui.
- Nous tenons de nouveau à rappeler que tous les partis, mouvements, par leur passivité ou leur accord tacite qui soutiennent et cautionnent cette politique, sont eux aussi les responsable de la mort de Karmele Solaguren.
- Les prisonniers politiques basques subissent, plus que jamais, dans leur chair cette gestion répressive et policière du conflit politique basque. Eloigné(e)s, dispersé(e)s, isolé(e)s, leurs droits politiques sont niés et bafoués. Marixol Iparragire vit aujourd’hui cet acharnement contre les prisonniers politiques basques. En grève de la faim et de la soif depuis 8 jours, face à un mur d’indifférence et de mépris, Mme le Juge Levert est la principale responsable de cet état de fait, ainsi que l’administration pénitentiaire. Elle a ordonné l’incarcération de Marixol Iparragire à la maison d’arrêt de Gradignan, la soumettant à un isolement strict et inhumain. L’administration pénitenciaire a appliqué les ordres à la lettre. Marixol a été victime de mauvais traitements de la part des fonctionnaires. Cette attitude est intolérable. Marixol a été trasférée à l’hôpital pénitentiaire de Fresnes, et son état nous inquiète au plus haut point. Mikel Antza, le compagnon de Marixol et les autres prisonnières politiques basques incarcérées à Fresnes sont entrés en grève de la faim, pour se soutenir Marixol. Nous venons également d’apprendre le transfert de la prisonnière politique basque Maite Juaros depuis Nantes à la maison d’arrêt de Gradignan. Sa situation nous préoccupe grandement au vu de ce qu’a subi Marixol Iparragire.

Les raisons ne manquent pas pour se mobiliser :
- dispersion
- peine de mort
- arrestations sans fin
- liberté d’association et les autres libertés bafouées
- locaux fouillés : nous venons d’apprendre que le local d’Askatasuna à Garazi a été perquisitionné par la police sans que personne ne soit présent.

C’est pour toutes ces raisons qu’il faut se mobiliser pour la manifestation du VENDREDI 10 DECEMBRE, à 19 HEURES, à la mairie de Bayonne.

Utz Euskal Herria Bakean Errepresioa ez da bidea

Euskal Herria le 8 décembre 2004


Précédent Haut de page Suivant