Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 14 décembre 2006

- Basque


Askatasuna tire la sonnette d’alarme et appelle à la mobilisation

L’Espagne et la France sont en train d’assassiner le Collectif des Prisonniers Politiques Basques

La situation des prisonniers politiques basques n’a jamais été aussi grave. Les États français et espagnol sont prêts aux pires cruautés pour faire pression sur le Collectif, sur les familles, sur Euskal Herria. Pour ne citer que les cas les plus criants, 6 prisonniers souffrant de maladies graves et incurables sont maintenus derrière les barreaux, au mépris de toute dignité humaine. 160 prisonniers ayant fini leur peine sont toujours en prison, sans pouvoir savoir quand ils en sortiront, la pire des souffrances.

Parmi eux, Iñaki de Juana qui, alors qu’il arrivait en fin de peine (presque 20 ans), a été recondamné à 12 ans et demi de prison par la justice espagnole, pour deux articles d’opinion. Il a mené une grève de la faim pendant 63 jours, il a fait une pause au moment du jugement et a aussitôt repris sa protestation. C’était il y a 38 jours aujourd’hui. Depuis trois jours, il est attaché sur son lit, et nourri par sonde nasale sur ordre de l’Audience Nationale. Son état est extrêmement grave. Iñaki peut mourir d’un instant à l’autre, assassiné par la politique criminelle du gouvernement PSOE de Zapatero.

Parmi eux, il y a aussi Filipe Bidart, qui approche comme Iñaki de la vingtaine d’année derrière les barreaux. Sa libération dépend uniquement d’un juge de la 14ème section anti-terroriste, dont l’action, comme celle de l’Audience Nationale, est notoirement et entièrement politique. Filipe peut rester vingt autres années derrière les barreaux si l’État français le souhaite.

Les deux États qui oppriment Euskal Herria par tous les moyens cherchent à désespérer la société basque, à l’enfoncer dans le fatalisme, à l’obliger à se contenter des miettes qu’ils lui distribuent. En forçant des hommes et des femmes à en arriver à des moyens aussi extrêmes pour dénoncer l’injustice de leur situation, ils espèrent passer facilement pour de grands démocrates en accordant ensuite quelques concessions ici ou là. Ils font des prisonniers leurs otages, leur monnaie d’échange, piétinant ainsi non seulement leurs propres lois mais aussi tous les droits les plus élémentaires de ces hommes et de ces femmes. ILS DOIVENT ARRÊTER MAINTENANT.

Ces sujets sont ceux qui sont débattus à l’occasion de la grève de la faim itinérante qui parcourt les villages et quartiers d’Euskal Herria depuis le 21 octobre. Les grévistes, qui avaient lancé un large appel dans ce sens aux agents politiques et sociaux locaux et à la société entière ont déjà reçu de très nombreuses visites d’associations, mouvements politiques, culturels, syndicaux et sociaux. Tous ces mouvements sont venus discuter de la façon dont chacun peut s’impliquer dans la dynamique de soutien aux prisonniers et se sont engagés à amener la question dans leurs propres assemblées générales.

Toutes ces personnes et associations se joignent à l’appel d’Askatasuna à manifester samedi prochain à Baigorri (départ à 12h du Trinquet), pour dénoncer les violations constantes et toujours plus graves des droits des prisonniers politiques basques et exiger la libération immédiate des prisonniers malades et de ceux qui ont fini leur peine.

Par ailleurs, au regard de la situation atroce d’Iñaki, des rassemblements seront organisés dans les quartiers et villages tous les vendredis pour exiger des autorités espagnoles mettent immédiatement un terme à cette cruauté, et pour exiger des autorités françaises qu’elles exercent des pressions dans ce sens plutôt que de s’aligner aveuglément sur cette politique criminelle comme elle le font jusqu’à maintenant. Ce vendredi 15 décembre, en plus des nombreuses manifestations organisées en Hegoalde, ces rassemblements auront lieu à Hendaye, à St Jean de Luz et à Donibane Garazi (19h aux endroits habituels).

En pièce jointe, une traduction des deux articles ayant servi de prétexte à la nouvelle condamnation d’Iñaki.

Euskal Herria, le 14 décembre 2006

Contact presse : 06 21 92 57 48


Précédent Haut de page Suivant