Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 10 avril 2006

- Breton


Le militant indépendantiste breton Denez Riou a été incarcéré.

Communiqué de presse de la Coordination Anti-Répressive de Bretagne 10.04.06

Le militant indépendantiste breton Denez Riou s’est présenté à 10 heures ce lundi 10 avril 2006 au centre pénitentiaire de Ploemeur (Morbihan), là où est détenu un autre militant nationaliste condamné, Kristian Georgeault, pour purger la peine de sept ans de prison qui lui avait été infligée en juin 2005 par la cour d’assises spécialement composée de Paris pour " complicité de vol avec arme " dans l’affaire du vol d’explosifs de Plévin (Côtes-d’Armor). Il était accompagné par une dizaine de personnes, dont des membres de la Coordination Antirépressive de Bretagne et des militants du parti politique indépendantiste Emgann. Les récentes révélations du livre " Place Beauvau " et l’acquittement de deux nationalistes corses qui avaient précédemment été condamnés dans le dossier " Erignac " confortent l’analyse de la Coordination Antirépressive de Bretagne :

1. les poursuites contre les militants indépendantistes bretons sont des poursuites politiques ; 2. la D.N.A.T. (Division Nationale Anti-Terroriste) est une police politique ; 3. les magistrats instructeurs " antiterroristes " agissent délibérément sur les plans idéologique et politique ; 4. les tribunaux spécialisés sont des tribunaux politiques.

La Coordination Antirépressive de Bretagne saisit l’occasion de cette incarcération pour rappeler les pratiques de la D.N.AT. et de la Direction Centrale des Renseignements Généraux, pratiques bien évidemment habituelles, ainsi que le montrent l’enquête des trois journalistes auteurs du livre " Place Beauvau " et les audiences publiques de la cour d’assises spécialement composée qui a acquitté en appel deux nationalistes corses qui avaient précédemment été condamnés dans le dossier " Erignac ". En juin 2005, l a défense de Denez Riou avait mis en évidence les contradictions entre deux témoins policiers, Messieurs Frison, de la D.N.A.T., et Fiamenghi, de la Direction Centrale des Renseignements Généraux.

L’emploi du temps de Denez Riou, pour la journée du 21 septembre 1999, fait l’objet de comptes-rendus pour le moins contradictoires.

Jugez-en donc !

Dans le document coté D 2441/2, déposant devant la juge d’instruction Laurence Levert, le commissaire de police Jean-Louis FIAMENGHI, adjoint opérationnel du responsable de la section opérationnelle et recherches spécialisées de la Direction Centrale des Renseignements Généraux, affirme sous la foi du serment :

" Le 21 septembre, Denis RIOU est arrivé peu avant 18 heures au "Glenn More" dont il est ressorti vers 19 heures 40 en compagnie de Gérard BERNARD, lui aussi connu du service, mais qui n’avait pas été vu entrer au club. (...) Denis RIOU à bord de son véhicule s’est rendu à CARHAIX où à nouveau il est entré au "Café d’Aujourd’hui". "

Le procès-verbal (cote D 1581/3) dans lequel témoigne sous serment G.L.B. en garde à vue en juillet 2000 au commissariat de la police française à Lorient (Mor-Bihan), devant un policier de la D.N.A.T., voit Denez Riou passer la soirée ailleurs qu’à Carhaix (Finistère) - environ 70 kilomètres séparent les deux villes :

" Le mardi 21 est le jour où je suis allé mangé à la pizzeria le midi avec RIOU puis le soir au café " chez Thénardier ". ( au port de pêche) Ce soir là il n’y avait personne d’autre que RIOU moi et le patron au bar que nous avons quitté entre 22h et minuit. "

A la cote D 2775, on trouve la déposition de l’accusé Gérard Bernard devant la juge Laurence Levert

" QUESTION : Hugues Richard (note : celui-ci a bénéficié en janvier 2004 d’une ordonnance de non-lieu total) a indiqué que le mardi 21 septembre vous l’aviez appelé à son domicile pour lui donner rendez-vous au club "GLENMOR ", local de l’association " An Daol Grenn ", dont Denis RIOU s’occupait , et qu’à son arrivée, après lui avoir fait visiter le local avec RIOU et lui avoir offert à boire, vous lui aviez demandé de vous prêter son appartement, lui offrant de l’héberger pendant cette période dans votre appartement où il pourrait regarder vos vidéos. Vous l’aviez ensuite, RIOU et vous, emmené dans un restaurant pakistanais ".

Là où ça se corse, c’est que, toujours sous serment devant Madame Levert, Monsieur Fiamenghi affirme froidement ceci :

" Le 19 septembre, dans la soirée, Denis RIOU a passé deux heures environ au café "Le Café d’Aujourd’hui" place de 1a mairie à CARHAIX PLOUGER en compagnie du nommé Christian GEORGEAULT, qui a pu être identifié car il est très connu de nos services et d’un homme qui lui n’a pas pu être identifié. "

Cette courte phrase contient des " erreurs " énormes :

- il n’y a, ni sur la place de la mairie, ni ailleurs dans le bourg de Carhaix, aucun bar nommé " le Café d’Aujourd’hui " ;

- le café nommé " La Brasserie ", qui est en fait celui qui correspond à cette déclaration du commissaire de police, n’est jamais ouvert le dimanche, ce dont témoigne le propriétaire et tenancier du dit bar, (et des dizaines de personnes pourront en témoigner si nécessaire), or la simple vérification d’un calendrier de l’année 1999 permet de prouver que le 19 septembre 1999 était un dimanche.

Ces faits, nous les connaissions depuis longtemps.

Le procès public ayant eu lieu , nous les étalons à nouveau devant les media et l’opinion publique. Il est grand temps que tous les justiciables potentiels s’inquiètent de cette justice rendue " au nom de peuple français ".

Pour la Coordination Anti-Répressive de Bretagne, Le porte-parole, Claude Le Duigou


Précédent Haut de page Suivant