Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 31 mars 2006

- Kurde


Situation au Kurdistan Nord.

La situation vendredi 31 mars 2006 (ANF, DIHA, Dozame AFP)

- Le nombre des morts civils est désormais de huit. 4 personnes sont mortes à Amed (Diyarbakir) et un enfant de 3 ans a été tué par la police turque à Elih (Batman). Le soulèvement s’est étendu à Yuksekova dans la province de Colemerg (Hakkari) et à Ergani dans la province de Ame. Selon les chiffres officiels du gouvernement turc, le nombre de blessés à Amed est de 263. Parmis eux, 128 sont des civils Kurdes 135 sont membres des forces de sécurité. 41 personnes sont sérieusement blessées ; 8 d’entres elles sont des civils Kurdes qui présentent de sérieuses blessures par balles dont une vieille femme de 75 ans.

Lors de la procession funéraire des trois premiers civils Kurdes tués le 29 mars, l’affrontement avec la police qui s’en est suivi devant le commissariat « 10 avril » à Amed a vu la mort d’un enfant de 6 ans, blessé par la police puis décédé à l’hopital le 30 mars. Son nom est Enes Ata.

Deux autres Kurdes ont été tués lors d’affrontements le 30 mars. L’un deux s’appelait sont Mehmet Akbulut (18 ans) et l’autre agé de 25 ans n’a pas été identifié. 33 jeunes entre 12 et 18 ans ont été arrêtés pour « aide à une organisation terroriste » et torturés par la police rapportent leurs familles. Un total de 48 personnes a été arrêté.

Un enfant de 3 ans du nom de Fatih Tekin, de la ville de Elih (Batman), a été tué par la police lors d’affrontements avec les manifestants dans cette ville le 31 mars. L’enfant a reçu une balle dans la gorge et est décédé immédiatement. Les forces de sécurité turques ont à maintes reprises fait feu malgré les déclarations du ministre de l’intérieur.

Mustafa Eryilmaz (26 ans) est mort le 31 mars des suites des blessures par balles reçues le 29 mars à Amed. Sa mort porte donc le nombre de civils Kurdes morts à 8.

Des affrontements à Ergani, à l’ouest de Amed, ont été rapportés le 31 mars. 10 manifestants auraient été blessés.

Des tanks ont été déployés le 31 mars dans le centre ville de Yuksekova. Les manifestants Kurdes ont érigé des barricades, enflammé des pneus et lancé des pierres à l’arrivée des policiers. Tous les commerces de la ville ont fermé leur devanture en protestation au gouvernement turc. 7 personnes auraient été blessées.

Des chasseurs f-16 ont survolé à basse altitude et grande vitesse plusieurs villes du Kurdistan afin de « montrer la force de l’armée turque ».

La chaîne de télévision Roj TV, basée au Danemark et accusée par Ankara d’être pro-PKK, a appelé, selon la police, les habitants de Diyarbakir à la désobéissance civile et à fermer les magasins.

Les commerçants n’ayant pas suivi l’appel ont vu leurs établissements saccagés par les manifestants qui ont également mis le feu à des banques, dressé des barricades et attaqué des journalistes.

Les violences évoquent, par leur intensité, celles du milieu des années 1990, où le PKK défiait ouvertement les autorités dans les villes du sud-est anatolien en multipliant accrochages et émeutes.

Jeudi soir, le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan a indiqué qu’"aucune action illégale ne serait tolérée" dans la ville. Il a accusé le PKK d’utiliser des enfants et de les exposer ainsi au danger, a prévenu que les forces de sécurité turques feraient "ce qu’elles ont à faire, quelles que soient les personnes servant d’instrument au terrorisme, fussent-elles des enfants ou des femmes".

Le ministre de l’Intérieur Abdülkadir Aksu est de son côté arrivé à Diyarbakir tard jeudi pour des inspections.Employant le même registre de fermeté, il a assuré depuis Diyarbakir que "les provocateurs seront arrêtés" et jugés pour des actions qui "visent la démocratie".

La presse turque appelait vendredi le gouvernement à agir contre les "provocations" du PKK.

- Une jeune fille s’est immolée à Antalya pour protester contre la mort des 14 guérilléros à Mus et contre la répression en cours des manifestations. L’agence DIHA donne son nom : Aynur Yasli. Aucune information ne pouvait être obtenu sur son sort, les médecins qui la soignent à l’Hopital universitaire Akdeniz étant sous la surveillance des militaires turcs qui ont également déployé des mesures de sécurité autour de l’hopital.

- Des membres du MLKP en Allemagne ont mené une manifestation de soutien aux émeutes dans le Kurdistan. Des banderoles ont été déployées à plusieurs endroits de Berlin où l’on pouvait lire « Les guérilléros des HPG sont immortels » et « Nous saluons le soulèvement au Kurdistan ». Un communiqué du MLKP appelait à soutenir l’insurrection.

- En Belgique une manifestation devant l’ambassade de Turquie à Bruxelles à entrainé un affrontement avec la police. Un manifestant a été blessé et un nombre inconnu de personne a été arrêté.

L’agence de presse Anatolie a annoncé vendredi la mort de sept combattants Kurdes lors de nouveaux combats avec l’armée dans des montagnes proches de la ville de Silopi, aux confins des frontières irakienne et syrienne - une information laissant présager de nouvelles manifestations. Les nouveaux affrontements ont opposé une quinzaine de membres du PKK à une unité de gendarmerie dans une zone montagneuse proche de la ville de Silopi, aux confins des frontières irakienne et syrienne, a indiqué Anatolie, qui n’a pas précisé ses sources ni quand avaient eu lieu les combats. Les forces de sécurité poursuivaient leurs opérations dans le secteur pour capturer le reste du groupe, selon Anatolie. Des sources locales interrogées par l’AFP n’étaient pas immédiatement en mesure de confirmer l’information.


Précédent Haut de page Suivant