Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 18 mars 2006

- Papou


Papouasie : enquête demandée après une manifestation meurtrière

vendredi 17 mars 2006, 9h27

JAYAPURA (AFP) - L’organisation des droits de l’homme HRW a demandé vendredi une enquête indépendante après une manifestation meurtrière en Papouasie indonésienne contre la plus grande mine d’or au monde, tandis que des témoins accusaient la police d’avoir fait feu à balles réelles.

Evoquant des "violences profondément inquiétantes", Brad Adams, directeur en Asie de l’organisation des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW), a appelé dans un communiqué à une enquête de la Commission nationale d’Indonésie sur les droits de l’homme, avec d’autres groupes indépendants, sur les raisons qui ont provoqué les violences.

Trois policiers ont été lynchés, et un militaire a trouvé la mort après avoir été pris dans la mêlée, lors de heurts à Jayapura, capitale de la Papouasie indonésienne, avec des manifestants réclamant la fermeture de la plus grande mine d’or et de cuivre au monde, exploitée par la société américaine Freeport-McMoRan. "Des mesures de représailles arbitraires contre la population papoue dans son ensemble ne pourront jamais être justifiées", a averti M. Adams, évoquant l’arrestation de contestataires.

La police a confirmé vendredi que 57 personnes, la plupart des étudiants, avaient été interpellés. "Nous ne cesserons jamais de traquer ceux qui ont suscité le chaos et tué nos policiers", a lancé le porte-parole de la police provinciale, Kartono Wangsadisastra. Un prêtre témoin de la scène a accusé la police d’avoir suscité la colère de la foule après avoir fait feu à balles réelles sur les manifestants.

"Les rues étaient couvertes de pierres. Je pense que des étudiants s’en servaient pour les jeter sur les policiers. Les étudiants brûlaient des pneus, une voiture du gouvernement", a raconté le prêtre Benny Giay, joint par téléphone. "Les étudiants criaient : +Freeport et Indonésie ensemble pour voler la Papouasie !+... Puis (le président du Parlement papou Komarudin) Watabun a dit +okay, la police peut mener l’assaut+. Alors ils ont commencé à tirer. Ils n’ont pas seulement utilisé des balles en caoutchouc. Ils ont utilisé de vraies balles", a ajouté le religieux chrétien.

Les protestataires ont alors lynché trois policiers. Un militaire a également été tué. Le prêtre tentait avec d’autres membres du clergé de négocier avec la police quand ont éclaté les coups de feu, auxquels il n’a donc pas assisté. Venant par la suite au secours de blessés, il a aidé deux étudiants victimes "de blessures par balles".

Le religieux a également dit avoir vu un garçon de cinq ans "blessé par balle à la jambe". "Selon sa mère, le garçon regardait ce qui se passait" quand il a été blessé. Les manifestants en voulaient à Freeport "car Freeport est le symbole de l’Indonésie et de l’Amérique", a expliqué le prêtre. La police "a tiré sur les étudiants... Ils ont employé des balles réelles", a également témoigné Yanke Baru, bénévole pour l’organisation locale des droits de l’homme Elsham-Papua, disant avoir emmené 12 étudiants à l’hôpital, "dont dix blessés par balles".

Des manifestations sont régulièrement organisées depuis plusieurs semaines, dénonçant notamment un "pillage" des richesses naturelles de la Papouasie par Freeport-McMoRan et le gouvernement indonésien qui tire de la mine une de ses principales sources de recettes fiscales. La Papouasie, en majorité chrétienne et animiste alors que 90% des Indonésiens sont musulmans, abrite un mouvement séparatiste qui dénonce la "colonisation" de la province par Jakarta.


Précédent Haut de page Suivant