Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 7 mars 2006

- Basque


Actualités du Pays Basque.

ASKATASUNA 14 Bourgneuf Karrika 64100 Baiona/ 14 Rue Bourgneuf 64100 Bayonne Tel / Fax : 00 33 5 59 59 01 84 askatasuna.eh@free

NOUVELLES ACTIONS DANS LES PRISONS EN DÉNONCIATION DE LA MORT LA SEMAINE DERNIÈRE D’IGOR ANGULO ET DE ROBERTO SAIZ

D’autres actions de protestation autour de la mort des prisonniers politiques basques Igor Angulo et Roberto Saiz ont eu lieu dans les prisons, et viennent donc s’ajouter à la liste que nous avions donnée la semaine dernière.

La Directrice de l’Administration Pénitentiaire espagnole Mertxe Gallizo s’est rendue aujourd’hui à la prison de Teruele. Les prisonniers politiques basques qui s’y trouvent ont réalisé une action devant elle, portant des pancartes en revendication du Statut Politique et du Rapatriement des Prisonniers Basques au Pays Basque. Ils lui ont également envoyé une lettre, exigeant la libération immédiate des prisonniers malades et la fin de l’isolement politique.

Les prisonniers politiques basques de la prison de Cordoba ont fait une journée de jeûne et de txapeo vendredi dernier 3 mars.

Tous les prisonniers basques, hommes et femmes, de la prison de Fresnes, 35 personnes en tout, sont actuellement en train de mener une grève de la faim et un txapeo de 3 jours.

Les prisonniers politiques basques de la prison de Zuera ont accroché des ikurrinas portant un crêpe noir mardi, en dénonciation de la mort d’Igor Angulo, puis à nouveau samedi, en dénonciation de celle de Roberto Saiz. Ils ont également fait un txapeo, mercredi et aujourd’hui.

Un txapeo a également été mené la semaine dernière à la prison de Dueñas.

Les prisonniers basques de la prison de Huelva feront aussi un txapeo aujourd’hui 6 et demain 7 mars.

Même chose demain 7 et après-demain 8 mars à la prison de Topas.

Un txapeo de 24 heures a eu lieu le 2 mars dans les prisons de Monterroxo et de Valdemoro, et des ikurrinas portant des crêpes noirs ont été placés aux fenêtres des cellules de cette dernière prison.

Un txapeo de 24 heures a été observé le 3 mars à la prison de Brieva.

Les prisonniers politiques basques de la prison d’Algeciras ont fait un txapeo et une journée de jeûne le 1er mars. Il referont la même chose jeudi prochain 9 mars.

LE PRISONNIER POLITIQUE BASQUE IÑIGO VALLEJO TRANSFÉRÉ DE LA PRISON DE BOIS D’ARCY À CELLE DE VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE

Les prisonniers politiques basques de la prison de Bois d’Arcy ont passé les quatre dernières semaines au mitard, en protestation contre la nouvelle mesure que la direction de la prison veut leur imposer, soit un changement de module tous les trois mois.

La première conséquence de ce mouvement de protestation a été pour le prisonnier politique basque Iñigo Vallejo, qui a été transféré à la prison de Villefranche-sur-Saône.

LE PRISONNIER POLITIQUE BASQUE JOSEBA SEGUROLA TRANSFÉRÉ À LA PRISON DE DOUAI

Il est en grève de la faim depuis le 4 mars

Après Iñigo Vallejo, c’est Joseba Segurola, prisonnier d’Azpeitia, qui a subi les conséquences du mouvement de protestation que les prisonniers politiques basques ont mené à Bois d’Arcy. Il a en effet été transféré de cette dernière prison à celle de Douai. Dans les deux cas, ils se retrouvent seul prisonnier politique basque de l’établissement pénitentiaire, et ils ont été encore plus éloignés d’Euskal Herria (1200 et 1300 km).

Joseba Segurola, en guise de protestation, a entamé une grève de la faim le 4 mars dernier.

VOICI LES CONDITIONS QUE JOSEBA SEGUROLA A CONNUES DEPUIS SON ARRESTATION, ET LA FAÇON DONT IL Y A FAIT FACE

Joseba Segurola arrive à la Santé le week-end du 26-27 mars. Il est placé dans une cellule d’arrivant. Le 1er avril 2005, la prison essaie de le transférer au bloc B, partie de la prison encore plus insalubre que le reste, et vers lequel les prisonniers politiques basques refusent d’être envoyés depuis une lutte qu’ils avaient menée en 2003 pour en sortir. Joseba refuse ce transfert. Après l’avoir menacé de l’emmener au mitard, la prison fait marche arrière, redoutant un mouvement de protestation de tous les prisonniers politiques basques de la prison. Mais elle le maintient séparé des autres Basques en lui interdisant la promenade, apparemment sur l’ordre du juge. Cette situation s’éternise, la prison ne leur laisse même pas passer des vêtements à Joseba. Voyant que celui-ci n’était pas transféré contrairement à ce qui leur avait été dit, et voyant qu’il était maintenu isolé des autres prisonniers basques, ceux-ci décident de bloquer la cour de promenade pendant 15 minutes dans tous les blocs et divisions où ils se trouvent. La même situation se reproduit le lendemain, et les prisonniers sont traînés de force vers leurs cellules. Finalement, le 4 avril, Joseba est transféré à la prison de Villefranche-sur-Saône, où il est le seul prisonnier politique basque.

À la Maison d’Arrêt de Villefranche-sur-Saône, il est en isolement total, séparé tant des autres prisonniers politiques que de ceux de droit commun. En protestation, il commence à refuser les visites. Le 27 juillet 2005, la mesure d’isolement émise contre lui par l’administration pénitentiaire est prolongée de trois mois. Il décide alors d’entrer au mitard. Le 13 septembre 2005, il est à nouveau condamné à 30 jours de mitard, pour avoir refusé de retourner dans sa cellule d’isolement.

Le 16 septembre 2005, il est transféré à la prison de Lille-Séquedin, où il reste le seul prisonnier politique basque. Le 20 octobre 2005, il est transféré à nouveau, cette fois à Bois d’Arcy.

Euskal Herria, le 6 mars 2006


Précédent Haut de page Suivant