Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 8 février 2006

- Basque


France - Jean-François Lefort "Lof" à nouveau en danger d’être incarcéré

ASKATASUNA 14 Bourgneuf Karrika 64100 Baiona/ 14 Rue Bourgneuf 64100 Bayonne Tel / Fax : 00 33 5 59 59 01 84 askatasuna.eh@free

JEAN-FRANÇOIS LEFORT "LOF" À NOUVEAU EN DANGER D’ÊTRE INCARCÉRÉ

Askatasuna appelle à prendre part aux mobilisations qui auront lieu pour dénoncer cette nouvelle agression

Jean-François Lefort "Lof", membre d’Askatasuna qui avait été remis en liberté provisoire en décembre dernier, se trouve en danger d’être réincarcéré. En conséquence d’une nouvelle manipulation des juges français, Lof est convoqué le 17 février prochain au Palais de Justice de Paris pour une nouvelle confrontation.

À Askatasuna, comme nous l’avions fait lors de l’arrestation et de l’incarcération de Lof le 7 décembre 2004, nous continuons de dénoncer l’agression faite à ce porte-parole de notre organisation et militant abertzale référence en Ipar Euskal Herria. En effet, cette arrestation avait été réalisée sur la base d’un montage policier et juridique mis en place à l’aide de déclarations extorquées sous la pression, les menaces et les manipulations, dans le but final de retirer ce militant du circuit et de criminaliser le Mouvement pour l’Amnistie dans son ensemble. Ensuite, dans le même contexte, des dizaines de militants de ce mouvement avaient été arrêtés et interrogés, et un certain nombre de locaux perquisitionnés.

Si cette nouvelle attaque a Askatasuna et le Mouvement pour l’Amnistie en ligne de mire, nous la situons dans la ligne de la répression contre Euskal Herria et les citoyens basques en général.

Ainsi, nous avons pu observer ces derniers mois que l’État français est en train de renforcer la répression contre Euskal Herria, bien que certains de ses politiciens aient déclaré que le conflit dont souffre notre peuple ne concerne que l’État espagnol.

Nous disons que c’est un mensonge pur et simple. Nous avons en effet de très nombreux exemples de la politique de répression de l’État français, particulièrement ces derniers mois : tout d’abord la non-reconnaissance de la nature de notre peuple, la procédure judiciaire contre les mairies qui ont soutenu l’association créée pour promouvoir le département basque, la répression contre la Chambre d’Agriculture basque, la répression contre l’euskara et ses défenseurs (pas d’officialité de l’euskara, amendes contre les Démos, violences contre les parents de Seaska...), les arrestations de citoyens basques (Jon Garmendia - mandat d’arrêt réalisé, Ekain Rodriguez - mandat d’arrêt réalisé, Xabier Perez Susperregi - libéré quelques heures plus tard, Grazia Morcillo, Asier Kintana, Urtzi Gaintza, Iñigo Ripoll - incarcérés), l’application des mandats d’arrêt européens, extraditions et expulsions contre les citoyens basques, les attaques incessantes contre les prisonniers politiques basques (dispersion, isolement, séparation des autres prisonniers basques, refus des demandes de libération conditionnelle, passages à tabac, menaces, transferts...), persécution du Mouvement pour l’Amnistie...

Qui peut dire que tout ceci n’est pas le comportement d’un État agresseur ? Askatasuna dit haut et fort au gouvernement français que dans la mesure où il est impliqué dans la répression contre Euskal Herria, il doit aussi prendre une part directe à la résolution du conflit politique et armé. Et il est impensable que cette résolution vienne de la voie de la répression, qui montre son échec depuis quarante ans.

Nous disons au gouvernement français qu’il doit admettre une fois pour toutes qu’il est une partie importante dans ce conflit, comme doit le faire le gouvernement espagnol, et qu’il est de leur responsabilité à tous les deux d’ouvrir des voies pour mettre le conflit dans des paramètres démocratiques et de s’y engager.

MOBILISATIONS DANS LES JOURS QUI VIENNENT

Pour répondre à cette nouvelle attaque des juges français, Askatasuna appelle à prendre part aux manifestations qui auront lieu dans les jours qui viennent.

Rendez-vous principal le 15 février à 18h30 devant la sous-préfecture de Bayonne.

Euskal Herria, le 8 février 2006


Précédent Haut de page Suivant