Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 22 janvier 2006

- Parti Communiste du Népal (Maoïste)


Népal - Attaques maoïstes et arrestations de masse (AFP)

dimanche 22 janvier 2006, 10h38

KATMANDOU (AFP) - Le Népal s’est enfoncé encore un peu plus dans la crise au cours du week-end, avec la mort de vingt personnes lors d’une nouvelle attaque maoïste tandis que des centaines d’opposants pro-démocratie étaient arrêtés à la suite d’une manifestation interdite. Quatorze rebelles maoïstes et six membres des forces de sécurité ont été tués samedi soir lors de l’attaque d’une patrouille militaire dans la région de Faparbari, à environ 180 km à l’ouest de la capitale Katmandou, a indiqué dimanche un responsable de l’armée. Ces nouvelles violences interviennent une semaine seulement après plusieurs attaques dans les environs de la capitale qui avaient déjà fait douze morts chez les policiers. Les rebelles avaient averti que ces actions n’étaient que le coup d’envoi d’une série d’offensives qu’ils mèneraient avant l’organisation d’un scrutin municipal prévu le 8 février et qu’ils ont promis de perturber.

Depuis la rupture par les maoïstes, début janvier, d’une trêve unilatérale de quatre mois, plus de soixante-dix personnes, civils, rebelles ou membres des forces de sécurité, ont trouvé la mort. Les maoïstes luttent depuis 1996 pour l’abolition de la monarchie dans le petit royaume himalayen coincé entre Inde et Chine. Une dizaine de milliers de personnes ont été tuées dans le conflit.

Parallèlement à cet accès de violences maoïstes, le roi Gyanendra, de plus en plus contesté, doit faire face à une opposition démocratique qui promettait de ne se pas se laisser démonter par les importantes mesures de répression dont elle est la cible. Plusieurs centaines de personnes -236 selon la police, environ 300 selon des témoins- ont été interpellées samedi lors de heurts entre des opposants et des policiers dans la vieille ville de Katmandou.

La plupart ont été relâchées après quelques heures, selon un policier, mais 61 opposants ont été encore en détention dimanche, tout comme 150 autres arrêtés jeudi et vendredi, a indiqué un responsable de la police sous couvert d’anonymat. Les opposants n’avaient pas pu manifester vendredi en raison de l’extension d’un couvre-feu nocturne à pratiquement toute la journée. Samedi, quelques centaines de contestataires ont bravé une interdiction de rassemblement et se sont opposés aux forces de l’ordre qui ont répondu en faisant usage de gaz lacrymogène.

En dépit de ces mesures draconiennes, l’alliance des sept principaux partis politiques "a décidé d’organiser une grève générale le 26 janvier afin de protester contre les soi-disant élections municipales et les limitations gouvernementales aux libertés civiles", a indiqué Rajendra Prasad Pandey, membre du Parti communiste unifié marxiste-léniniste (NCP-UML). L’alliance considère comme une "farce" les élections prévues le 8 février.

"Le gouvernement réprime la population. Nous n’avons pas le choix, nous devons poursuivre les protestations", a déclaré K.P. Oli, un haut responsable du NCP-UML, assigné à résidence depuis vendredi. "Les policiers et les militaires ne sont pas assez nombreux pour empêcher partout les manifestations", a-t-il ajouté. "Le mouvement populaire a atteint un nouveau sommet et ne s’achèvera pas tant que la démocratie ne sera pas pleinement restaurée", a promis Shobhakar Parajuli, secrétaire du Congrès népalais.

Les opposants réclament le rétablissement de la démocratie, pratiquement un an après le coup de force du roi Gyanendra qui s’est octroyé les pleins pouvoirs le 1er février 2005. Le Parlement issu des élections de 1999 avait été dissous par le roi en 2002. La monarchie a promis de nouvelles législatives en 2007 mais cette annonce a été perçue comme un écran de fumée par les opposants.


Précédent Haut de page Suivant