Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 11 novembre 2005

- Kurde


Actualités du kurdistan.

KNK : Attaques à l’explosif par les forces de l’Etat turc

contre la populationcivile de la sous-préfecture de Semdinli, province de Hakkari

Depuis longtemps, les forces de contre guérilla liées à l’Etat se rendent coupables de mitraillages ou d’attaques à l’explosif au Kurdistan et notamment à Hakkari et à Semdinli, sa sous-préfecture.

La dernière en date eut lieu le 9 novembre 2005, jour où la Commission de l’Union Européenne a accepté le rapport de la Turquie et où l’Allemagne a signé un compromis de vente de 200 tanks. Comme on le sait, le document de partenariat de l’Union Européenne et le rapport ne font nullement mention de la question kurde, ni de la violence qui prend sa source dans la politique gouvernementale de la Turquie.

Selon les informations recueillies, deux sous-officiers et un sergent, revêtus d’une tenue civile, ont lancé un engin explosif contre la librairie Umut, et ont tenté, après l’explosion de fuir en voiture avant de se faire arrêter par les habitants. La police a dû tirer en l’air pour disperser la population qui voulait les lyncher et les a conduit au commissariat. En outre, la voiture des militaires transportait de nombreuses armes et plusieurs sortes d’explosifs.

Au cours de cette attaque contre la librairie, Mehmet Zahir KORKMAZ fut tué et Metin KORKMAZ gravement blessé. Pour disperser la foule massée devant l’hôpital, la police ne s’est pas contentée de tirer en l’air pour disperser les manifestants qui exprimaient leur colère : elle tira dans la foule, blessant Hursit TEKIN maire de Semdinli et 11 autre personnes venus dans le but de calmer les esprits.

Aux alentours de 16h30 la ville de Semdinli, encore sous le choc de ces explosions, fut de nouveau le théâtre d’incidents graves, ce qui fit monter la tension d’un cran : des coups de feu furent tirés, à partir d’une voiture blanche immatriculée 42 (de la ville de Konya). Selon les premières informations, on suspecterait un sergent d’être l’auteur de ces coups de feu qui auraient blessés 6 personnes, Ali Yılmaz, Vahit Canan, İslam Kaya, Muzaffer Ertaş Abdurrahman Dozder et Ali Yilmaz. Ce dernier aurait succombé à ses blessures vers 18.heures.

La population civile a pu établir que la voiture impliquée dans cet acte de terrorisme d’Etat appartenait à la police civile, et cette constatation a été confirmée par Esat Canan, députée du parti CHP.

En dépit de l’interception, par la foule, des auteurs de ces actes délictueux, qui furent conduits au commissariat général par les forces de sécurités, le préfet de Hakkari a nié les arrestations, démontrant la volonté de l’Etat d’étouffer l’affaire.

En omettant de poser la question kurde dans le document de partenariat, en niant la politique de violence et de répression de l’Etat turc contre le peuple kurde, et en désignant les Kurdes comme responsables de ces tensions, l’Union Européenne encourage la contre guérilla liée à l’armée turque.

Cependant, vu que les contres guérillas liés à l’armée ont été attrapés en flagrant délit, et que le sergent a reconnu les attentas des 1, 3 et 9 novembre, le gouvernement se doit de remettre ces coupables à la justice.

Nous en appelons à l’opinion publique et aux forces démocratiques et leur demandons d’intervenir pour faire cesser ces attentats commis par les forces de l’Etat turc et rappelons à l’Union Européenne ses devoirs de justice et ses responsabilités à l’égard le peuple kurde.

Congrès National du Kurdistan- KNK


Précédent Haut de page Suivant