Anarchistes Anarchistes
  - (1996) Procès Marini
  - (1996) Quatre de Cordoba
  - (2001) Quatre de Luras
  - (2003) Opération "Black-Out"
  - (2003) Quatre de Valence
  - (2003) Six de Barcelone
  - (2004 - 2005) Opération Cervantes
  - (2004) Enquête sur les COR
  - (2004) Quatre de Aachen
  - (2005) Opération "Nottetempo"
  - (2005) Opération Fraria
  - (2006) Emeutes Forum Social Européen d’Athènes
  - (2006) Operation "Comitato Liberazione Sardegna"
  - (2006) Opération du 9 Février
  - (2006) Opération du Quatre Mai
  - Anonima Sarda Anarchici Insurrezionalista
  - Autres
  - Azione Rivoluzionaria Anticapitalista
  - Brigadas de la Cólera
  - Brigata 20 luglio
  - Cellule Armate per la Solidarietà Internazionale
  - Cellule contro il Capitale, il Carcere, i suoi Carcerieri e le sue Celle
  - Cellule Insorgenti Metropolitane
  - Cooperativa Artigiana Fuoco e Affini (occasionalmente spettacolare)
  - Federazione Anarchica Informale
  - Fuerzas Autonómas y Destructivas León Czolgosz
  - Individus
  - Justice Anti-Etat
  - Narodnaja Volja
  - Nucleo Rivoluzionario Horst Fantazzini
  - Solidarietà Internazionale

Anti-Fascistes Anti-Fascistes
  - Pedro José Veiga Luis Pedro
  - Stuart Durkin
  - Thomas Meyer-Falk
  - Tomek Wilkoszewski
  - Volkert Van Der Graaf

Anti-Guerres Anti-Guerres
  - Barbara Smedema
  - Novaya Revolutsionaya Alternativa

Anti-Impérialistes Anti-Impérialistes
  - Action Révolutionnaire Populaire
  - Armed Resistance Unit
  - Comando Amazónico Revolucionario
  - Comando Popular Revolucionario - La Patria es Primero
  - Comandos Autonomos Anticapitalistas
  - Fraction Armée Révolutionnaire Libanaise
  - Front Armé Anti-Japonais d’Asie du Sud
  - Front Révolutionnaire de Libération du Peuple (DHKC)
  - Grupos de Combatientes Populares
  - Individus
  - Lutte Populaire Révolutionnaire (ELA)
  - Lutte Révolutionnaire (LA)
  - Movimiento de Accion Popular Unitario Lautaro
  - Movimiento Revolucionario Túpac Amaru
  - Movimiento Todos por la Patria
  - Organisation Révolutionnaire du 17 Novembre (17N)
  - Revolutionary Armed Task Force
  - Revolutionären Zellen
  - Symbionese Liberation Army
  - United Freedom Front

Communistes Communistes
  - Action Directe
  - Affiche Rouge
  - Armée Rouge Japonaise
  - Brigate Rosse
  - Brigate Rosse - Partito Comunista Combattente
  - Cellule di Offensiva Rivoluzionaria
  - Comando Jaramillista Morelense 23 de Mayo
  - Comando Justiciero 28 de Junio
  - Comunisti Organizzati per la Liberazione Proletaria
  - Ejército Popular Revolucionario
  - Ejército Revolucionario Popular Insurgente
  - Ejército Villista Revolucionario del Pueblo
  - Fuerzas Armadas Revolucionarias del Pueblo
  - Grupos de Resistencia Antifascista Primero de Octubre
  - Individus
  - Ligue Marxiste-Léniniste de Propagande Armée (MLSPB)
  - May 19 Communist Organization
  - MLKP / Forces Armées des Pauvres et Opprimés (FESK)
  - Nuclei Armati per il Comunismo - Formazioni Comuniste Combattent
  - Nuclei di Iniziativa Proletaria Rivoluzionaria
  - Nuclei Proletari per il Comunismo
  - Nucleo Proletario Rivoluzionario
  - Parti Communiste des Travailleurs de Turquie / Léniniste (TKEP/L)
  - Parti Communiste Ouvrier de Turquie (TKIP)
  - Parti-Front Populaire de Libération de la Turquie/Avant-garde Révolutionnaire du Peuple (THKP-C/HDÖ)
  - Proletari Armati per il Comunismo
  - Rote Armee Fraktion
  - Tendencia Democrática Revolucionaria
  - Union des Communistes Révolutionnaires de Turquie (TIKB)
  - Unione dei Comunisti Combattenti

Environnementalistes Environnementalistes
  - Anti OGM
  - Anti-Nucléaires
  - Bio-Technologies
  - Earth Liberation Front
  - Etats-Unis
  - Lutte contre le TAV
  - Marco Camenisch
  - Solidarios con Itoitz (Espagne)

Libération animale Libération animale
  - Animal Liberation Front (ALF)
  - Campagne contre Huntingdon Life Sciences (HLS)
  - Peter Young

Libération Nationale Libération Nationale
  - Afro-Américain
  - Amérindien
  - Assam
  - Balouchte
  - Basque
  - Breton
  - Catalan
  - Chiapas
  - Corse
  - Galicien
  - Irlandais
  - Karen
  - Kurde
  - Mapuche
  - Palestinien
  - Papou
  - Porto-Ricain
  - Sarde
  - Tamoul
  - Touareg

Luttes & Prison Luttes & Prison
  - Belgique
  - Contre les FIES
  - Contre les type F (Turquie)
  - Journée Internationale du Révolutionnaire Prisonnier
  - Moulins-Yzeure (24 novembre 2003)
  - Mutinerie de Clairvaux (16 avril 2003)

Manifs & Contre-Sommet(s) Manifs & Contre-Sommet(s)
  - Manifestations anti-CPE (Mars 2006)
  - Sommet de l’Union Européenne de Laeken (14 décembre 2001)
  - Sommet du G8 à Gênes en juillet 2001
  - Sommet européen de Thessalonique (Juin 2003)

Maoistes Maoistes
  - Parti Communiste de l’Inde - Maoïste
  - Parti Communiste des Philippines
  - Parti Communiste du Népal (Maoïste)
  - Parti Communiste du Pérou
  - Parti Communiste Maoïste (MKP)
  - Purba Banglar Sarbahara Party

Répression Répression
  - Allemagne
  - Belgique
  - Espagne
  - France
  - Italie
  - Suisse

Sabotages & Actions Sabotages & Actions
Présentation de l'APAAPA ?
Publiée le 16 octobre 2002

- Irlandais


Ouverture du procès de trois membres présumés de l’IRA en Colombie (AFP)

BOGOTA, 16 oct (AFP) - Le procès de trois Irlandais membres présumés de l’Armée républicaine irlandaise (IRA) et accusés d’avoir formé la guérilla marxiste aux techniques du terrorisme s’est ouvert mercredi à Bogota en l’absence des prévenus, qui exigent des garanties de sécurité. Au cours de cette audience préliminaire, le juge spécialisé de Bogota Jairo Acosta, chargé des affaires de terrorisme, a communiqué aux parties concernées la procédure qui sera suivie.

Le juge Acosta a en outre annoncé une audience publique le 2 décembre après la présentation par l’accusation et la défense de nouvelles preuves qu’ils souhaitent produire. Les trois Irlandais, Martin McCauley, James Monaghan et Niall Connolly, ont publié mercredi par l’intermédiaire de leurs avocats un communiqué adressé à l’opinion publique, dans lequel ils demandent des garanties de jugement équitable et de sécurité.

"Nous voulons la vie sauve et un procès juste et impartial avec des garanties du droit national et international", déclarent les accusés, qui réaffirment leur innocence et demandent au gouvernement irlandais de désigner un observateur au procès.

Le ministère public a assuré mercredi avoir recueilli au cours de l’instruction des preuves solides et crédibles pour incriminer les trois Irlandais mais s’est déclaré prêt à rassembler de nouveaux témoignages et documents permettant de démontrer leur culpabilité.

Le représentant du ministère public, Carlos Sánchez, a indiqué avoir demandé aux services secrets colombiens (DAS) de certifier que "les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie, marxistes) ont changé de méthode terroriste à la suite de la formation des Irlandais".

Pour leur part, les trois avocats colombiens de la défense, Pedro Mahecha, Eduardo Matías et José Luis Velasco, ont affirmé l’innocence de leurs clients et accusé le gouvernement de faire pression sur la justice pour les condamner.

Les avocats ont indiqué avoir recueilli les témoignages de parlementaires et d’autres personnalités irlandaises pour démontrer que que les trois hommes sont des individus honorables et non pas des instructeurs en terrorisme.

Cette audience devait initialement se tenir le 4 octobre, mais elle a été ajournée en raison du refus des accusés, détenus dans une prison de haute sécurité, de comparaître, invoquant "l’absence de garanties de sécurité" et d’un jugement équitable.

Les Irlandais ont été appréhendés par l’armée le 11 août 2001 à l’aéroport de Bogota après avoir séjourné dans la zone alors démilitarisée des FARC, le principal mouvement de guérilla, avec 17.000 hommes, qui devait par la suite signer un accord de paix avec le gouvernement.

Le ministère public les accuse d’avoir entraîné les FARC à "utiliser des explosifs, préparer des voitures piégées et fabriquer d’autres armes spéciales dont l’IRA a l’expérience".

Ils ont rejeté ces accusations, assurant s’être rendus dans la zone démilitarisée en connaissance du plan de paix, rompu en février quand le gouvernement a accusé les FARC d’être un groupe terroriste et de ne pas vouloir la réconciliation nationale.

Des personnes se déclarant victimes de la guérilla se sont rassemblées mercredi devant le tribunal, au centre de Bogota, réclamant une condamnation sévère et scander des slogans contre l’IRA, tandis que la police anti-émeute prenait position pour prévenir tout trouble à l’ordre public.


Précédent Haut de page Suivant